Lolly

Que tu fréquentes La Chrysalide depuis peu, ou depuis longtemps tu n’es sans doute pas passé à côté de cette brune incendiaire. Lolly iradie les podium lors des soirées. Olga Ivanov vous révèle un peu la mystérieuse et sensible mais néanmoins très coquine Lolly.

Salut Lolly, peux tu te présenter en quelques lignes ?

Je suis une femme de 48 ans, milf et cougar, ayant plusieurs personnalités.
D’abord je suis  une maman, la femme de tous les jours. Ensuite il y a Lolly la coquine, la libertine. il y a également  Lyna cypher l’actrice, performeuse trash qui repousse ses limites.
Il m’est possible de jongler entre les trois personnalités de manière assez aisée.

Comment as tu rencontré le milieu libertin ?

Je l’ai rencontré il y a un peu plus de 4 ans avec mon mari de l’époque. J’avais envie de mettre du piment dans mon couple, donc, j’ai commencé à fréquenter un club de ma région.
Très vite, j’ai compris que ce milieu qui me correspond très bien, et dans lequel je me sens à l’aise.
Un jour, un couple m’a emmené à La Chrysalide et bim, le coup de cœur ; je suis tombée amoureuse de ce club. La distance ne m’a jamais freinée.

Quelles sont tes recherches principales dans tes rencontres ?

Elles ont évolué, au départ on cherchait principalement des couples.
Puis une fois seule, je suis allée au grès du vent, sans chercher quelque chose de spécial car je fonctionne aux pulsions.
Est ce que j’ai faim d’un couple, d’un homme, ou plusieurs hommes ? Peu importe ! Je vais à la seconde au coup d’envie du moment.

Qu’est ce qu’ apporte le libertinage à ta vie ?

C’est vraiment l’expression de ma liberté ainsi que de faire ce que je veux sans tabous.
D’autre part c’est aussi l’expression de mes envies, une histoire de pulsions.
Et surtout la liberté d’assumer d’être celle que je suis.
Cela m’a également permis au début de me découvrir sexuellement, de découvrir également je pouvais être très coquine…C’est un ensemble.
Aujourd’hui le libertinage est une habitude, je n’ai plus rien à prouver.
Le mot à retenir pour ma part : liberté.

Tu as été sacrée Miss Cougar Chrysalide 2018, peux tu nous parler de ton titre, et de ce que cela représente pour toi ?

Etre sacrée Miss cougar ça a d’abord été un choc.
Après c’est un titre qu’on m’a donné qui m’a permis de m’impliquer d’avantage dans le club, et ainsi être au-delà qu’une cliente.
Du coup j’ai préféré demander à devenir Miss MILF car je me sens jeune avant tout.  A mon sens, “Cougar” a une connotation péjorative.

Sens tu une évolution du libertinage au fil des ans ?

Oui, clairement.
Le libertinage a beaucoup évolué depuis 4 ans. Il me semble que cela s’est normalisé, banalisé, notamment en club.
Beaucoup de gens qui sont très jeunes, et qui viennent pour voir.
J’ai cette impression qu’il y a de moins en moins de vrais libertins.
Avant ça baisait de partout, sur la piste, partout, maintenant cela me parait plus pudique, peut-être même fermé.
Toutefois, cela dépend des soirées, mais c’est quelque chose qui s’observe malgré tout.

lolly
Lolly lors du show Dark Fetish à La Chrysalide – Crédit photo Jeko

 Portrait chinois :

SI tu étais une odeur / un parfum ?
Un parfum sucré

Si tu étais  une pièce de lingerie féminine?
Un string harnais avec des sangles

Si tu étais un péché capital ?
La luxure

Si tu étais une partie du corps ?
Le cul

Si tu étais une position du Kamasutra ?
La levrette

Si tu étais un baiser où serais tu placé ?
Dans le cou

Si tu étais une pièce de La Chrysalide ?
La cage

Si tu étais un fantasme ?
Je serai accrochée, en levrette, je ne pourrai pas parler et je serai soumise à une horde de mecs (que j’aurai préalablement choisi).

lolly
Lolly : Si j’étais un parfum il serait sucré

Et maintenant le défi photo :

En choisissant au hasard parmi un, deux ou trois, (son ami mister Wyylde est tombé sur le numéro 2 : J’ai un secret).

1 –  voyage dans le temps

2 –  clair obscur

3 – été indien

Lolly
La photo du défi : été indien

Merci de nous avoir accordé cette interview, pour finir quel serait le message que tu voudrais adresser aux membres de la communauté de la Chrysalide ?
Continuez mais sans perdre la notion de libertinage.

Interview réalisée par Olga Ivanov alias natachaneurysm sur la communauté.


Le récit d’Olga pour Miss_Milf 

The dark birthday.

L’ange noire
Suspendue
Semble attendre.

Immobile
En l’air
L’air moite et humide
Humide comme l’antre
Qui est le sien.

L’ange noir
Suspendue
Suspendue et muette
Et muette et immobile.
Attend
Sagement
Le cadeau.

Le sien
Anniversaire obscur.

La païenne, sagement suspendue dans l’air moite et humide,
Attend son sabbat.

Sorcière vénéneuse,
Souffleuse de bougies de chair.

Bientôt ruissèlera la cire sculptée de ses mains,
Et sur son sein coulera le venin arraché de ses lèvres…

Elle est auréolée de lumière
Vêtue du cuir qui cingle d’habitude
Le vêtement de peau l’enserre pour mieux la diviniser.

Vêtue c’est un grand mot.

Dévêtue de cuir donc la reine des nuits câlines .

Affamée
Aux abois
Assoiffée
Aux aguets.

Lorsque les pas se font entendre
Les voilà,
Les ogres, les guerriers, les vikings, les mages noirs.
Les voilà prêts à honorer celle qui s’offre.

D’abord ils sont en cercle autour d’elle
Puis ils ôtent leur cape noire
L’épais velours s’échoue dans un bruit sourd sur le sol de granit.

Ils sont au nombre de six.
Tous choisis
Tous désirés
Tous conviés au repas d’anniversaire.

Le rituel de dégustation commence ainsi.

Tous tournent autour de l’ange suspendue
Ils sont a présent assez proches pour pouvoir être vus.

Aucun n’a failli à sa promesse et tous sont prêts
A s’emparer
D’elle.

Les mains tendues
Les corps tendus
Les pensées
Les cœurs
Les sexes, tous, tendus.

Et l’on pourrait lire dans ses yeux à elle
Si elle le portait un loup
Le désir brulant
Et la soif de ces hommes
Venus fêter son anniversaire.

Décrire avec précision ce qui se passa ce soir là
Dans la moiteur chaude de la cave secrète
Serait à coup sûr réduire à peu de chose
Le chaos orgasmique dans lequel chacun fut plongé.

L’un d’entre eux, commença à donner une tape sur les fesses de l’ange noire qui, suspendue dans son sling, fit un tour qui lui fit perdre toute notion d’espace.

Lorsqu’elle s’arrêta de tourner le premier qui se trouva face à elle elle l’attrapa entre ses mains, s’y agrippa et commença à le découvrir à tâtons. Rapidement, et parce qu’elle savait qu’elle était suspendue à la bonne hauteur elle tomba bouche à bouche avec son sexe au garde a vous. Et comme elle avait longtemps attendu, et comme elle était d’un appétit féroce, et comme elle ne savait être patiente, elle s’empara de lui à pleine bouche.

Elle fit de même pour tous ses hôtes, car c’est ainsi qu’elle avait choisi de commencer la soirée, par un manège de mises en bouche.

Ce qu’elle n’avait pas calculé c’était que les mâles eux n’étaient pas au courant de ses désirs, et qu’ils pourraient prendre des initiatives, et c’est ainsi que deux trois hommes avant la fin du tour, l’un d’entre eux entreprit de poser ses lèvres contre les siennes, celles qui n’étaient pas encore occupées, et la gouta, la dégusta.

Il lui était impossible alors (et d’ailleurs le désirait elle) de camoufler son désir.

Humide et perdue, elle le savait il était déjà trop tard, tout avait basculé.

Déjà les nombreuses mains la parcouraient, déjà les doigts en elle se succédaient, se croisaient, se multipliaient.

Elle se sentait piano de leurs mélodies sexuelles.

Lorsqu’elle eut finit le tour de fellations suspendues, on la décrocha, la défit de sa balançoire et vint la placer sur les matelas posés à même le sol.

Elle pouvait sentir non loin la chaleur des bougies qui enivraient la pièce de leur douceur cireuse.

Là elle était leur proie, elle le savait, c’était ce qu’elle désirait, ce qu’elle avait voulu pour son anniversaire dans l’ombre.

La encore, elle perdit pied et pour de bon, seuls ses yeux restaient bandés parce qu’elle voulait garder du mystère dans cette histoire.

Bientôt l’ange noire fut recouverte par les corps, les masses musculeuses, des mages venus l’honorer.

Elle se serait crue en nuit de Beltane, prix d’honneur des meilleurs chasseurs.

Elle était au cœur de la nuit païenne. Elle l’impie.

Il la possédèrent chacun leur tour et en même temps.

Elle n’eut aucun répit, offrant chacun de ses orifices à qui saurait le saisir.

Elle n’aurait pu savoir combien était en elle, tant tout allait si vite.

Ses jouissances se succédaient au rythme de leurs allers et venues.

Quand tout à coup tous se retirèrent
Firent un pas en arrière
Et là
Dans le soleil du matin qui dardait un rayon par la petite lucarne
Tous lui firent l‘honneur de leur jouissance.

Avant de se revêtir ils la récupèrent
La couvrirent d’une épaisse cape rouge
L’embrassèrent et la ramenèrent à la lumière qui se levait.

Les rues encore désertes elle pu ôter le masque et rentrer chez elle sans crainte que son secret soit révélé.

Là elle se fit couler un bain
Et savoura avec félicité
La nouvelle année qui succèderait à cette folle nuit.

The dark birthday Olga Ivanov, pour Lolly.

Ps : oui dans la langue française ange est un terme masculin, ceci dit, je ne pouvais me résoudre à respecter les lois grammaticales pour cet usage dans ce texte.


Retrouvez également Lolly – sur wyylde sous le pseudo Miss_Milf et devenez adepte de sa fiche.
De plus, La Chrysalide t’offre 7 jours de surf gratuit en cliquant sur la bannière.
Il est également possible d’utiliser le code promotionnel CHRLGV69.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo. id suscipit dapibus quis porta. non accumsan elementum elit. Aenean